Accueil Médias Boutique en ligne ✅ Liste des formations en ligne NOUVEAU📢 Le coin des ergos Ressources Gratuites Livres À Propos Contact Trousse d'intervention Communauté Privée Gratuite Connexion

Entrevue sur les hypersensibilités sensorielles (Q & R)

 

Tu as envie d'assister à une entrevue à distance que m'a proposé un gentil journaliste? Voilà, tu peux en profiter en 2 versions, le texte ou la vidéo :-)

---

Pourquoi as-tu écris un livre sur les hypersensibilités sensorielles?

Les hypersensibilités sensorielles sont un motif de consultation très fréquent en ergothérapie, même si l’on peut penser que le nombre de personnes qui consulte reste faible par manque de connaissances des troubles sensoriels et aussi par manque de connaissance des compétences de l’ergothérapeute dans ce domaine. Il y a sûrement beaucoup de personnes qui ne sont pas au fait que leurs difficultés quotidiennes sont liées à un trouble de l’hypersensibilité sensorielle et qu’elles pourraient être aidées à ce sujet. 

Ce livre a été écrit pour sensibiliser sur ces troubles, aider à les reconnaître et apporter des pistes de solution. 

 

De quoi s'agit-il exactement? Est-ce un diagnostic médical?

Réf. Schéma à la fin du texte.

L’hypersensibilité sensorielle fait partie d’un ensemble appelé « troubles du traitement de l’information sensorielle ». Dans ce groupe, on distingue les « troubles de la modulation sensorielle »,dans lequel on retrouve 4 sous-types, dont l’hyperréactivité(donne un profil hypersensible). Les 3 autres sous-types de troubles de la modulation sensorielle sont : l’hyporéactivité, le profil mixte et la recherche de sensations. Selon le profil, les réactions de la personne et les stratégies utilisées vont être totalement différentes.

Voici quelques exemples de situations de la vie quotidienne handicapantes pour des personnes avec hypersensibilités sensorielles :

  • Au niveau auditif : ne supporte pas certains sons comme la craie sur un tableau, une respiration trop forte, les bruits de la cour de récrée…
  • Au niveau tactile : ne supporte pas certaines textures, impossibilité de porter certains vêtements trop serrés, qui démangent, ne supporte pas les étiquettes…
  • Au niveau vestibulaire (sensation du mouvement) : facilement désorienté, étourdi, vertiges, mal des transports, ne supporte pas les toboggans, les balançoires…
  • Au niveau visuel : difficulté à regarder ce qui bouge, un ventilateur, des enfants qui courent, des dessin-animés très rapides à la télé, les néons qui vibrent…

Ces défis ne sont pas des diagnostics médicaux (car non renseignés dans le livre des diagnostics internationaux, le DSM) mais ils sont documentés depuis de nombreuses années par des ergothérapeutes et commencent à être plus connus par les médecins.

 

Est-ce que beaucoup d'enfants vivent avec ce défi?

Les troubles sont plus fréquents chez les enfants présentant des troubles neurodéveloppementaux (la douance, le TDAH, le syndrome Gilles de la Tourette, la dyspraxie...).

Les enfants avec un trouble du spectre de l’autisme ont une haute fréquence de troubles de modulation de type hypersensibilité. La présence de troubles sensoriels est même un des critères de diagnostic de l’autisme. Ce qui ne veut pas dire que tous les enfants avec un trouble de modulation sensorielle ont un trouble du spectre de l’autisme !

Lorsque le développement du système nerveux présente de l’immaturité, cela peut entraîner des différences dans le traitement de l’information sensorielle dont une tendance pour les enfants à être hypersensibles et hyperréactifs.

 

Est-ce qu'on peut être hypersensible à une seule chose?

Les troubles de l’hypersensibilité concernent le système nerveux au complet. Celui-ci est trop vigilant, il ne transcrit pas adéquatement l’intensité de la stimulation, c’est pourquoi le plus souvent l’hypersensibilité concerne plusieurs sens à la fois.

Selon les personnes, ces situations peuvent être vécues graduellement de fatigantes, à irritantes jusqu’à insupportables pour certains. C’est cela qui peut causer un retrait des enfants (s’isole ou fuit les stimuli) ou une agressivité.

 

Que devrait faire le parent qui suspecte des hypersensibilités sensorielles chez son enfant?

La première action est d’aller consulter son médecin pour vérifier que tout va bien sur le plan organique et sensitif. Dans l’idéal, si le médecin est familier avec le travail des ergothérapeutes dans ce domaine, il pourra référer vers un ergothérapeute pour un bilan qui permettra de mieux comprendre les troubles et d’outiller l’enfant et sa famille.

 

Qui peut aider l'enfant et sa famille avec les hypersensibilités sensorielles?

Tous les ergothérapeutes en pédiatrie sont sensibilisés à ce type de défi.

Voici certaines stratégies que l’ergothérapeute peut proposer pour aider l’enfant avec des hypersensibilités sensorielles :

  • Aider les parents et l’enfant à comprendre ce qui se passe. Mettre en lien les plaintes de l’enfant (« je ne veux pas mettre ce vêtement », « je ne veux pas manger cela », « il y a trop de bruit ») avec une sur-stimulation de l’environnement.
  • Aider l’enfant à moduler l’état de son système nerveux qui est toujours en situation de stress et d’hyperstimulation (état d’hypervigilance) :
    • Activités anti-stress : sport, activité physique intense, méditation, respiration profonde.
    • Anticiper et gérer la stimulation du système nerveux. Avant une situation irritante (exemple : bain de foule, sons puissants…) il faut apprendre à relaxer et préserver son système nerveux (pas de jeux vidéos, environnement sensoriel calme…).
  • Rééducation pour aider le système nerveux à maturer.
  • Stratégies pour palier à certaines situations du quotidien. (Exemples : un casque anti-bruit pour prendre les transports en commun, des draps usés peuvent être très irritants pour une personne hypersensible).
  • Rechercher les irritants possibles pour l’enfant (qui ne sont souvent pas évident à identifier).
  • Accompagner l’école ou le milieu de garde pour les aider à comprendre l’enfant et ses réactions.
  • Apprendre à l’enfant comment réagir face à un stimulus irritant. Exemple : un autre enfant qui fait un bruit dérangeant, apprendre à l’enfant qu’il ne peut pas pousser la personne qui fait le son, mais qu’il peut s’éloigner / demander combien de temps ça va durer / faire une respiration apaisante.
  • En séance : par le jeu on va réaliser un travail cognitif autour de la reconnaissance des sensations que ressent l’enfant.
  • L’enfant doit apprendre le plus tôt possible à trouver des stratégies pour gérer son hypersensibilité. En grandissant, les impacts vont diminuer mais il restera toujours hypersensible et apprendra à organiser son quotidien autour (exemple : évitera les transports en commun, aménagera son bureau sans lumières à néons…)
  • 10 stratégies pour aider l'enfant à mieux gérer l'hypersensibilité au bruit

 

Est-ce que la personne est toujours hypersensible ou est-ce que ça varie ?

L’état de la personne va affecter l’expression de son trouble d’hypersensibilité.

Certains facteurs influençant le système nerveux, vont impacter les hypersensiblités. Par exemple, elles seront à leur maximum lorsque l’enfant est : fatigué, malade ou consomme beaucoup de sucre.

 

Un dernier message ?

Il faut retenir que l’enfant n’exagère pas lorsqu’il exprime un malaise face à une stimulation sensorielle. Sa perception à lui est amplifiée, et le bruit ou la lumière qui le dérangent sont réellement intolérables pour son système nerveux.

Il faut être dans l’empathie et l’écoute pour respecter les ressentis de l’enfant. Le but est de ne pas cibler son intervention sur les comportements difficiles de l’enfant mais plutôt sur le dépistage des stimulations irritantes pour lui.

---

Pour plus d'informations sur les hypersensibilités sensorielles, je t'invite à me retrouver dans le livre :

10 questions sur les hypersensibilités sensorielles (Canada)

10 questions sur les hypersensibilités sensorielles (Europe) 

Tu peux aussi poursuivre ta lecture avec cet autre texte sur le même sujet Qu'est-ce que sont les hypersensibilités sensorielles

---

P.S. C'est la première fois que tu lis ou m'entends? Je suis une ergothérapeute canadienne avec 20 + d'expérience en pédiatrie et en enseignement de la perspective et des stratégies de l'ergothérapie francophone à l'échelle mondiale.

Simplifier, vulgariser et partager c'est ce que je fais quotidiennement dans les médias sociaux pour accompagner les intervenants motivés à exceller dans leurs interventions auprès des enfants. 

Prochaine étape : T'inscrire à mon infolettre  

Pourquoi? 

Le savais-tu? J'envois par courriel chaque semaine une ressource exclusive aux membres de ma communauté via mon infolettre gratuite? Es-tu inscrit(e) à l'info ERGO pour en bénéficier? 

Pas inscrit(e) 😮? 

Pas de soucis 😀!  

Inscris-toi ici  et dès ton inscription tu recevras en plus mon aide-mémoire sur l'ergonomie, la posture assise, la position de la feuille et la prise du crayon pour l'écriture 😀 euh....WOW!

A+ ⁣

 Josiane 💕

Publications, miniformations et coaching de groupe : Pour un peu d'ergothérapie dans ta boite courriel chaque semaine,  je t'invite à joindre ma communauté privée gratuite (infolettre et groupe privé sur facebook L'ERGOTHÉRAPIE ENTRE AMIES).

  « en savoir plus » 

LA formation dont tu as besoin, AU MOMENT où tu en as besoin!
Formations, publications et outils pour ergothérapeutes, enseignants, éducateurs, autres intervenants et parents.

Référence schéma : 

Lucy Jane Miller; Marie E. Anzalone; Shelly J. Lane; Sharon A. Cermak; Elizabeth T. Osten Author Affiliations American Journal of Occupational Therapy, March/April 2007, Vol. 61, 135-140. https://doi.org/10.5014/ajot.61.2.135

Faites-vous déja partie de ma communauté privée (gratuit)

Les membres de ma communauté privée reçoivent du matériel, des vidéos exclusifs ainsi que du coaching de groupe. 

Je m'inscris
Close

50% complété

Prochaine étape

Vérifier votre boite courriel et valider votre inscription.