Posture assise en « W » 101

Qu'est-ce que c'est, au juste, la posture assise en « W » ?

 Le « W » c'est lorsque l'enfant s'assoit au sol et replie ses jambes derrière lui.

 

🐸 La position de la grenouille ( autre nom pour la position assise en « W ») n’est pas le problème mais la conséquence d'un problème…

🐸  Cette position assise est une compensation.

🐸  Une compensation motrice est lorsqu’une personne prend une position ou effectue un mouvement alternatif à ce qui est attendu dans le développement typique.

🐸  La compensation survient parce que la personne n’a pas toutes les capacités pour réaliser l’action normalement.

🐸  Lorsqu’il s’agit du « w », la capacité manquante la plus fréquente est un manque de force/endurance dans les muscles du tronc qui résulte alors en instabilité. Donc, pour sauver de l’énergie et gagner de la stabilité l’enfant compense avec une position moins musculairement exigeante et plus stable afin de gagner de la fonction.

🐸  La posture en « w » est plus stable mais un peu trop car elle limite le mouvement du tronc en rotation.

🐸  En plus, elle n’est pas fondamentalement confortable. AINSI, lorsqu’un enfant s’assoit en « W », il communique vraiment que c’est tout ce que son corps peut faire en ce moment. Ce n’est pas qu’une mauvaise habitude.

🐸  Lui rappeler/exiger de changer de position sans lui offrir du support pour consolider le développement de son contrôle postural n’est pas d’un grand bénéfice.

🐸  Ceci dit, ce n’est pas parce qu’on comprend pourquoi l’enfant s’assoit ainsi que c’est une position qui est soutenante pour son développement.

🐸 Au contraire, cette position, lorsque répétée souvent et au fil des mois, années est sujette à mener à des impacts non souhaitables pour le développement. Donc, cet enfant aura besoin qu’on l’accompagne.

 

Quels sont les impacts de la posture assise en « W » ?

  1. 🐸 ATTENTION AUX ARTICULATIONS : Comme cette posture place beaucoup de tension au niveau des ligaments des genoux, elle st sujette a promouvoir de la douleur et de l’instabilité aux genoux et aux hanches dans le futur. 
  1. 🐸 ATTENTION À LA FAIBLESSE MUSCULAIRE : Adopter souvent cette posture plus stable qui exige moins d’effort musculaire au niveau des épaules, du tronc et des hanches donne moins d’opportunité à cette musculature de se développer, ce qui aura un impact sur la posture en général, que ce soit à la chaise ou debout. 
  2. 🐸 ATTENTION AUX RÉACTIONS D’ÉQUILIBRE : Aussi, plus la posture est stable, moins les ajustements posturaux sont nécessaires. À moyen terme, ces réactions, ainsi que les réactions plus matures d’équilibre, auront moins d’opportunités de se développer. 
  3. 🐸ATTENTION AUX RAIDEURS MUSCULAIRES : La musculature autour des hanches et des cuisses sera portée à compenser ce manque de stabilité en se contractant davantage de façon continue. Cela peut éventuellement mener à une perte d’amplitude des muscles (raccourcissement musculaire).
  4. 🐸ATTENTION AUX COMPENSATIONS : L’enfant sera porté à développer une variété de patrons de mouvements compensatoires dans d’autres situations motrices.
  5. 🐸 ATTENTION À LA MOTRICITÉ FINE : Cette posture est particulièrement restrictive sur le plan de la mobilité du tronc. Les mouvements de côté sont en quelque sorte bloqués, limitant la rotation du tronc et conséquemment les activités à une et deux mains nécessitant un croisement de la ligne médiane. En bout de ligne, cette diminution d’opportunités de croiser la ligne médiane pourra nuire au développement de la dominance manuelle. Pour ces raisons, on peut donc éventuellement s’attendre à des impacts fonctionnels en motricité globale et en motricité fine.

Réf. Barbara Hyper, Physiothérapeute

Laquelle de ces deux fillettes a la plus grande liberté de mouvement?

Pourquoi?  Voyons voir les possibilités :

FILLETTE 1 : 

✅ Je peux pencher vers l’avant et vers l’arrière (flexion et extension)

✅ Je peux pencher vers la droite et vers la gauche (flexion latérale)

✅ Je peux tourner pour regarder derrière (rotation)

 

FILLETTE 2 :

✅ Je peux pencher vers l’avant et vers l’arrière 

☑️ Je peux pencher un peu vers la droite et vers la gauche mais en appliquant de la tension/stress sur les articulations de mes genoux

❌ Je peux difficilement faire une rotation de mon tronc

 

Le W, limite +++ la rotation du tronc. 

🐸  Entre autres, la rotation du tronc est ce qui permet le croisement de la ligne médiane.

🐸  Croiser la ligne médiane ça veut dire faire un mouvement avec un membre d’un côté de mon corps dans la région opposée de mon corps (ex. toucher mon genou droit avec ma main gauche).

🐸  Croiser la ligne médiane est un mouvement clé qui permet au corps de dissocier les fonctions de ses deux côtés et de les utiliser en même temps pour différentes choses….

🐸  Donc croiser la ligne médiane est une fondation pour le développement de la coordination des deux mains en complémentarité…qui elle incite à la dominance manuelle.

En présence d'un enfant qui n'utilise que la position assise en « w » et qui semble avoir une exploration limitée de son environnement en contexte de jeu, une consultation préventive avec un professionnel devrait être envisagée pour évaluer et proposer des activités qui soutiendront le développement de l’enfant.  

 

À partir de quel âge s'inquiéter/consulter?

Avant 3 ans, plutôt procurer beaucoup d'opportunités de faire de la motricité pour la posture et surveillez si la fréquence diminue. Plus l'enfant est jeune plus sa musculosquelettique est flexible donc très peu de risque d'impacts significatifs à moyen terme. Si la fréquence du "W" ne diminue graduellement avec les efforts de stimulation après 6 mois, je conseille de consulter un professionnel qui pourra identifier la source des défis et vous suggérer des activités de stimulation adaptées aux besoins de l'enfant .

 

Et le demi "W" (aussi appelée position assis plage) c'est ok?

Est-ce que le demi « w » (une jambe plutôt que 2 repliées vers l’arrière) est une bonne ou une mauvaise position?

C’est une posture assise beaucoup plus acceptable que le « w », surtout si le bas de la jambe repliée vers l’arrière n’est pas trop éloignée du corps.

 

Voici quelques caractéristiques du demi « W »

🐸  Encourage une posture avec un dos plus droit que par exemple les positions en tailleur ou avec les jambes en anneaux devant (essais tu verras)

🐸 C’est une position naturelle de transition par exemple lorsque le bébé passe de cette position assis vers le 4 pattes

🐸 Optimise la mobilité à l’articulation de la hanche sans excès de tension

🐸 Engage les muscles du tronc

🐸  Permet le croisement de la ligne médiane

La clé est dans la variété de position. Demeurer assis en demi « W » trop longtemps, comme dans n’importe quelle position, va mener à de la fatigue et peu à peu, à un déplacement du centre de gravité du côté de la jambe repliée. Il y aura donc un surplus de tension dans les articulations du côté de la jambe repliée.

Aussi, pour éviter une asymétrie dans l'utilisation et le renforcement des muscles impliqués, l'enfant devrait être à l'aise de prendre le demi "W" d'un côté ou de l'autre.

À noter aussi que plus la jambe en demi "W" est près du corps (le talon près du fessier), moins de tentions potentielles seront dans les articulations de cette jambe. Dernier point, si l'enfant est en "W" et que l'on souhaite le repositionner, c'est une bonne option plutôt que de placer les deux jambes de l'enfant vers l'avant, ce qui lui demandera plus de travail postural.

 

5 pistes pour diminuer le "W"

1. S’assoir sur un coussin soulève le bassin et diminue l'effort postural requis pour s’assoir dans les autres positions.

2. Faire des activités motrices stimulantes pour les muscles de la posture tous les jours. Par exemple des marches d’animaux.

3. Plutôt que d'inciter un enfant à passer moins de temps en "W", on le motivera plutôt à passer plus de temps dans d'autres positions.

 

La clé est dans la variété.

Aider l'enfant à découvrir des positions assises alternatives avec des jouets et expliquer pourquoi le "W", trop souvent, trop longtemps n'est pas conseillé avec des moyens ludiques, par exemple avec un petit squelette en plastique ou des cure-pipes ( voir l'image ci-dessous )  

  

Il sera beaucoup plus facile pour son corps de passer 5 minutes dans 5 autres positions (une par minute) que de passer 25 minutes en une seule autre position, par exemple le tailleur. Par ailleurs, le changement de position stimulera également les muscles du maintien de la posture.

4. Plutôt que de référer à une «mauvaise posture» pour demander à l'enfant de changer sa position, utiliser une manière positive ou ludique. Par exemple, plutôt que « Tes jambes!!! »,  essayer de dire « Place tes pieds en avant pour que je puisse voir s’ils ont allongé »

5. Créer un jeu qui incitent les enfants à changer de positions assise régulièrement (ex. au son d’une minuterie).

Donner des noms aux autres positions pour aider l’enfant à les visualiser.

Afficher un aide-mémoire des autres positions alternatives.

Où trouver un aide-mémoire?  Dans les deux formations en lignes suivantes :

 

A+

Josiane 💕

-----

P.S. C'est la première fois que tu me lis ou m'entends? Je suis une ergothérapeute canadienne avec 20 + d'expérience en pédiatrie et en enseignement de la perspective et des stratégies de l'ergothérapie à l'échelle internationale.

Simplifier, vulgariser et partager c'est ce que je fais quotidiennement dans les médias sociaux, sur mon blogue et via mon infolettre pour accompagner les professionnels, les enseignants et les parents motivés à intervenir avec précision sur le développement et fonctionnement des enfants... de la perspective de l'ergothérapie.

Prochaine étape : Rejoindre ma communauté gratuite

Le savais-tu? J'envois par courriel chaque 2 semaines une ressource exclusive gratuite aux membres de ma communauté via mon infolettre  (L'info ERGO)? 

Pas inscrit(e) 😮? 

Pas de soucis 😀!  

Inscris-toi ici  et dès ton inscription, tu pourras télécharger mon guide de 12 pages sur  les étapes du développement de la motricité globale et fine de l'enfant entre 0-6 ans. 😀...un incontournable!

“Guide

“Josiane

Formations en ligne et ressources de la perspective de l'ergothérapie pour ergothérapeutes, enseignants, éducateurs, autres intervenants et parents.

  « en savoir plus » 

LA formation dont tu as besoin, AU MOMENT où tu en as besoin! 

Je m'inscris

Si tu souhaites explorer d'autres sujets, effectuer une recherche ou clique le bouton ci-dessous pour accéder au menu de ressources par catégorie de profession.

Suggestions
Close

50% complété

Prochaine étape

Vérifier votre boite courriel et valider votre inscription.