Accueil Médias Liste des formations en ligne Le coin des ergos Formation sur la télépratique Ressources Gratuites Livres Boutique en ligne À Propos Contact Communauté Privée Gratuite Connexion

oral moteur 101


Oral moteur 101 (oralité, autostimulation, mâchouilles etc.)

C'est quoi ? La motricité orale réfère à la coordination des mouvements de la mâchoire, des joues, des lèvres et de la langue.

Ça sert à quoi? Cette motricité permet de parler 💬, manger 🍌, boire 🥤, souffler, exprimer nos émotions (ex. sourire, donner un bec )😘 et éventuellement à explorer les objets et à s’autoréguler.

Quelques indices suggérant d’observer d’un peu plus près les fonctions orales motrices :

🗨️ Tendance à garder la bouche ouverte 

🗨️ Difficulté avec la gestion de la salive

🗨️ Difficulté avec la mastication ou désintérêt pour les aliments qui exigent de la mastication (ex. viande)

🗨️ Difficulté à manger proprement

🗨️ Difficulté à utiliser une paille

🗨️ Difficulté d’articulation/prononciation

🗨️ Difficulté à imiter des mouvements impliquant la bouche ou la langue 

...en fonction des attentes pour l’âge 

Qui peut évaluer ça? Plusieurs professionnels évaluent et interviennent au niveau de la motricité orale dont l’ergothérapeute et l’orthophoniste. 

 

Lorsqu’il y a des défis oraux moteurs (de l'oralité)…

Pourquoi surviennent-ils? Ils proviennent d’où?

 

La qualité de la motricité orale dépend de plusieurs choses dont :

🗨️ La maturité de son contrôle volontaire (sans interférence des réflexes primitifs du nouveau-né). Par exemple ceux qui permettent l’alimentation (ouvrir et orienter la bouche vers la tétine et ensuite la succion).

🗨️ Du tonus, de la force et de l’endurance des muscles ainsi que de la coordination des différents groupes musculaires.  

Mais encore, la qualité de cette coordination va elle dépendre :

🗨️ Des praxies (la qualité des plans moteurs  qui sont envoyés aux muscles (Quels muscles vont être activés?  Dans quelles séquences, À quelle vitesse? Avec quelle force ?).

🗨️ Du traitement des informations sensorielles dont les messages proprioceptifs envoyés par les muscles qui indiquent au cerveau où sont les muscles dans l’espace pour préparer ou ajuster les plans moteurs et les messages tactiles envoyés par les peau du visage et des ses structures à l’intérieur de la bouche qui ont des récepteurs.

Complexe? Oui. Ainsi, pour sélectionner la bonne intervention, un bilan professionnel est essentiel.

 

Pourquoi il fait ça?

😮 Il suce son pouce ou ses doigts

😮 Il mets les objets dans sa bouche

😮 Elle mâchouille ses vêtements

😮 Il ronge ses ongles

😮 Elle suce ses mèches de cheveux

😮 Il croque ses crayons…

En somme, il recherche des sensations orales.

La fonction de ces comportements varie en fonction de l’âge, les deux plus communes étant :

1. 👀 Explorer son environnement. La langue comporte beaucoup de récepteurs tactiles et le bébé débute son exploration des formes et textures de son environnement avec sa bouche et plus tard avec ses mains et ses yeux. Entre 2-3 ans les enfants cessent de mettre les objets dans leur bouche pour cette raison.

2. ☺️ Autorégulation. La succion a une action apaisante. Comme le bébé nait avec un réflexe de succion, il a à sa disposition un moyen de trouver le calme et la sécurité par lui-même.  Plus tard, croquer, mastiquer, mâchouiller sont des actions qui mènent également à un état de calme et d’attention étant associées à la stimulation d’un nerf crânien, le nerf trigéminal, ayant des connexions avec …

➡️ le système nerveux parasympathique (le système qui apaise et repose le corps et le cerveau).

➡️  la formation réticulée, la partie du cerveau responsable de la modulation de l’éveil ( augmentation de l’éveil-endormissement).

➡️ le système limbique, la partie du cerveau où les émotions sont régulées.

Le potentiel autorégulatoire de la stimulation orale motrice va rester la vie entière un moyen de régulation privilégié pour changer son état lorsqu’on ne se sent pas bien.

Ce qui change avec l’âge : le choix des moyens, la fréquence, la durée et l’intensité.

Quoi faire si l’enfant persiste à utiliser la bouche comme moyen de régulation principale?

Il faut faire deux hypothèses :

* L’enfant a de plus grands besoins (plus d’anxiété ou d’émotions envahissantes).

* L’enfant manque de moyens efficaces pour se réguler autre que la bouche.

Dans les deux cas, on va vouloir aider l’enfant à répondre à son besoin de régulation par la bouche, parce que c’est ce qui est disponible en ce moment.  Il ne faut pas punir ou enlever à l'enfant son moyen de régulation. On va parcontre explorer et introduire graduellement des alternatives qui vont être plus sécuritaires, efficaces, adaptées socialement à son âge et moins handicapantes (lui permettent de libérer ses mains et sa bouche pour ses apprentissages et ses relations sociales). 

➡️ On pensera d’abord aux mâchouilles. Il existe différents types de mâchouilles. Comment faire pour choisir la bonne mâchouille? On en reparle un peu plus loin.

➡️ On va miser sur la prévention. Par exemple, on peut inclure à l’horaire quotidien des activités qui apaisent le système nerveux globalement incluant certaines qui vont stimuler la bouche; on en reparlera aussi et on se donnera des idées un peu plus loin dans ce texte.

➡️ Pour les enfants plus vieux, on va débuter par une conversation. Le plus possible, utilisez des dessins pour aider l’enfant à comprendre les questions et les enjeux. On leur demandera pourquoi ils mettent les choses dans leur bouche? Ce qu’ils en retirent? Leur opinion de ce qui est acceptable socialement? Leur désir/ouverture ou non de trouver une alternative?

➡️ On va explorer les différentes émotions : comment les décoder, distinguer et les mesurer en intensité et les gérer.

➡️ On va aider l’enfant à déterminer les causes de l’anxiété ou des émotions envahissantes et trouver des moyens pour agir à ce niveau-là. En d’autres mots de la résolution de problème en lien avec les causes (ex. la récréation me rend anxieux…que puis-je faire pour que la rendre plus gérable).

 

❓Comment choisir une mâchouille? 

Si, après une analyse des besoins de l’enfant en regard de la stimulation orale, une mâchouille est à considérer…comment la choisir?

 

 

Dans le meilleur des mondes, l’enfant aurait tous les modèles à sa portée dans un contexte où il a besoin de stimulation orale. Après les avoir toutes essayées, il aurait de lui-même choisi la meilleure; celle qui répond à son besoin moteur ou sensoriel.

Attention aux choix de mâchouille faits par l’adulte (ou l’enfant) basée sur les couleurs ou les thématiques (par exemple acheter une mâchouille en forme de bloc Légos parce que l’enfant aime les Légos) à partir d’un site web ou d’un catalogue.

Si l’enfant délaisse la mâchouille ou l’utilise mais persiste avec ses recherches orales qu’elle devait remplacer; c’est peut-être parce que la mâchouille n’avait pas les bonnes caractéristiques pour répondre à son besoin plutôt qu’une mauvaise stratégie.

S’il n’est pas possible d’en acheter quelques unes de types différents pour laisser l’enfant essayer parce que les mâchouilles sont dispendieuses, ma suggestion est d’observer rigoureusement les habitudes orales motrices de l’enfant avant de choisir.

Que met-il dans sa bouche?

➡️ Plastique?

➡️ Métal?

➡️ Bois?

➡️ Vêtement?

➡️ Peau?

➡️ Cheveux?

➡️ Autre?

 

Comment est ce qui va dans sa bouche? 

➡️ Quelle grosseur?

➡️ Quelle forme? 

➡️ Texture? 

➡️ Densité (dur/mou)?

 

Quel mouvement fait-il?

➡️ Il mâchouille?

➡️ Il croque?

➡️ Il lèche?

➡️ Il suce?

➡️ Il retient avec ses dents?

➡️ Autre?

Suite à cette petit projet de recherche, l’idée est de sélectionner la mâchouille qui comble le plus grand nombre de caractéristiques et qui soutiendra l'utilisation que l'enfant va en faire. Par exemple :

L'enfant cherche à mettre la mâchouille entièrement dans sa bouche et à la garder là; sans d'autres actions. La forme et la taille de la mâchouille devra permettre cette utilisation...

   

L'enfant qui cherche à mordre très fort lui aura besoin d'une mâchouille plus dure et résistante (ne doit pas briser).

  

De son côté, l'enfant qui apprécie sucer, bénéficiera probablement qu'on lui offre une mâchouille avec une forme allongée et lisse.

    

Et l'enfant qui aime explorer et manipuler avec sa langue, appréciera que la mâchouille aie différentes textures.

  

Enfin, on considérera aussi l'aspect sécurité (pas trop petits, ne va pas briser), hygiène (ex. les tubes creux sont plus difficiles à garder propres) et susceptibilité à être perdu (besoin d'être sur une corde?).

 Ultimement, la meilleure mâchouille, est celle que l'enfant choisira et utilisera.

 

Doit-on limiter la durée d'utilisation de la machouille? Ça dépend de la façon dont il utilise sa machouille. S'il mastique fort, cela pourrait causer à long terme des problèmes avec l'articulation dela mâchoire. S'il succionne, cela peut entre autre affecter la dentition. S'il ne fait que la retenir dans sa bouche ou jouer avec avec sa langue, c'est moins problématique.

 

4 façons d’incorporer de la stimulation orale sensori-motrice au quotidien sans mâchouille.

Pourquoi ces idées?

Pour les enfants qui recherchent beaucoup de stimulation dans leur bouche mais qui ne souhaitent pas utiliser une mâchouille par crainte de stigmatisation, parce que la texture ne leur plait pas ou parce qu’il y a des risques associés pour leur motricité orale chez en enfant qui module mal sa force de mâchouillage (ex. Instabilité, asymétrie de la mâchoire ou irritation de l’articulation de la mâchoire).

 

1. Incorporer des stimulations dans l’alimentation

➡️ Aliments croquants (ex. pomme, carottes...)

➡️ Aliments résistants (ex. bagel, jerky, bretzel...)

➡️ Aliments à sucer (ex. sucette glacée, fruits congelés : bleuet, raisin, framboise)...

 

2. Incorporer dans les activités

➡️ Instruments de musique à vent (ex. flûte, harmonica...)

➡️ Jouets qui implique le souffle (ex. sifflets et bulles, virevent, flûte de fête...)

 

3. Incorporer des stimulations dans les activités d’hygiène

➡️  Baume a lèvre 

➡️  Brosse à dents électrique (la vibration est très stimulante sur le plan sensoriel)

 

4. Incorporer dans les breuvages

➡️  Boire de l’eau dans une bouteille de sport avec un bec de succion. 

➡️  Boire des liquides épais avec une paille régulière (ex. compote, yaourt, pudding...)

➡️  Boire des liquides clairs avec une petite paille étroite (ex. à café ou de jus en boite)

 

 

1. À quel besoin répond la stimulation orale? Ex. autorégulation (note... il y a d’autres possibilités).

2. Pourquoi il a ces besoin? Ex. Il a beaucoup d’anxiété  (note... il y a d’autres hypothèses). 

3. D’oú vient cette anxiété Ex. Hypersensibilités sensorielles (note... il y a d’autres hypothèses). 

4. D’où vient cette hypersensibilité? Ex. immaturité du système nerveux (note... il y a d’autres hypothèses). 

5. D’où vient cette immaturité du système nerveux? Ex. réflexes archaïques persistants (note... il y a d’autres hypothèses). 

6. Quels sont les impacts des recherches sensorielles sur ses habitudes de vie?

7. Quel est le niveau d’introspection (conscience, compréhension) de l’enfant face à ses besoins oraux, ses émotions, des causes, de ses moyens de régulation et du lien en lien entre tous ces éléments….

Plus le niveau d’introspection de l’enfant est bas, plus les capacités d’observation et de compréhension de l’adulte devra se raffiner pour naviguer la suite.

Les réponses à ces questions sont essentielles pour offrir à l'enfant les bons outils, le bon soutien et les bonnes interventions.

L’accompagnement d’un ergothérapeute est évidemment toujours bénéfique pour trouver les réponses à ces questions.

 

Beaucoup d'informations dans ce texte? Oui! C'est un sujet important et complexe. Une consultation en ergothérapie est toujours à privilégier pour comprendre les besoins de l'enfant et surtout intervenir sécuritairement et efficacement. 

Cette information est présentée dans un contexte strictement éducatif; elle ne remplace pas l'avis d'un professionnel.

 

À bientôt, pour parler d’ergo!

P.S. C'est la première fois que tu lis? Je suis une ergothérapeute canadienne avec 20 + d'expérience en pédiatrie et en enseignement de la perspective et des stratégies de l'ergothérapie francophone à l'échelle mondiale.

Simplifier, vulgariser et partager c'est ce que je fais quotidiennement dans les médias sociaux pour accompagner les intervenants motivés à exceller dans leurs interventions auprès des enfants. 

Prochaine étape : T'inscrire à mon infolettre  

 Le savais-tu? J'envois par courriel chaque semaine une ressource exclusive aux membres de ma communauté via mon infolettre gratuite? Es-tu inscrit(e) à l'info ERGO pour en bénéficier? Inscris-toi ici  et dès ton inscription tu recevras en plus mon aide-mémoire sur l'ergonomie, la position de la feuille et la prise du crayon pour l'écriture 😀

A+ ⁣

 Josiane 💕

Publications, miniformations et coaching de groupe : Pour un peu d'ergothérapie dans ta boite courriel chaque semaine,  je t'invite à joindre ma communauté privée gratuite (infolettre et groupe privé sur facebook L'ERGOTHÉRAPIE ENTRE AMIES).

  « en savoir plus » 

LA formation dont tu as besoin, AU MOMENT où tu en as besoin!
Formations, publications et outils pour ergothérapeutes, enseignants, éducateurs, autres intervenants et parents.

Faites-vous déja partie de ma communauté privée (gratuit)

Les membres de ma communauté privée reçoivent du matériel, des vidéos exclusifs ainsi que du coaching de groupe. 

Je m'inscris
Close

50% complété

Prochaine étape

Vérifier votre boite courriel et valider votre inscription.