Ergonomie et posture d'écriture

1.  Comment est-il assis?

Avant de parler de qualité de l’écriture et de prise du crayon... Vérifions l’ergonomie?

🔵  Les enfants ne sont pas conscients de leur posture et encore moins de l’ergonomie de leur poste de travail (et beaucoup d'adultes aussi d’ailleurs 😉 ).

🔵  Si ça ne fait pas mal ça ne dérange pas!

🔵  La posture de travail joue un énorme rôle dans la concentration, la calligraphie et dans la capacité à rester assis longtemps sur une chaise (confort).

🔵  Un des facteurs qui soutient une bonne posture de travail est l’ergonomie.

🔵  L’ergonomie c’est la présence d’un environnement facilitant la fonction.

🔵  La hauteur de la surface de travail, de la chaise, la taille de l’enfant, la position de la feuille et le type de crayon sont tous des exemples de facteurs pouvant influencer l'ergonomie.

🔵 Un poste de travail ergonomique diminue l’effort musculaire postural (muscles du tronc), stabilise la ceinture scapulaire (région musculaire au niveau des épaules, clavicule, omoplates), libère le bras et facilite les mouvements au niveau de la main.

🔵  Avec une bonne ergonomie, l’enfant aura plus de faciliter à prendre et à conserver une bonne posture de travail et prise du crayon sur une plus longue période de temps. 

🔵  L’enfant qui se développe bien peut compenser un peu une mauvaise ergonomie mais pour les enfants qui ont une immaturité dans le développement de leur posture (ex. autisme, TDAH, TDC/dyspraxie), ce sera difficile et les efforts physiques et mentaux requis pour rester assis et écrire vont se multiplier.

🔵  Une mauvaise ergonomie, lorsque fréquente, invite aussi le corps à développer mauvaises habitudes de posture à long terme.

 

2. Parlons de la profondeur des chaises

🔵  Il est fréquent dans les écoles que les chaises soient trop profondes pour les plus jeunes enfants. Lorsque la chaise est trop profonde pour la taille de l’enfant, celui-ci ne pourra pas s’y appuyer confortablement tout en maintenant ses pieds au sol avec un angle de 90 degrés aux hanches, genoux et chevilles.

Ainsi, l’élève sera porté à une posture affalée, en raison de la fatigue qui surviendra à essayer de rester assis sans appui pendant longtemps. Aussi, si l'enfant a l'occasion de prendre cette posture trop souvent dans un contexte non optimal, les mauvaises habitudes seront sujettes à s’installer et à demeurer même avec une chaise adéquate dans le futur.

🔵  En principe, un petit coussin pourrait aider mais en milieu scolaire ce n’est pas réaliste. Les élèves n’ont pas la maturité pour gérer le petit coussin adéquatement.

🔵  Dans la mesure du possible, on devrait procurer des chaises avec une taille ajustée à la taille des élèves qui l’utilisent. Bien que cela ne soit pas toujours possible en milieu scolaire, mon message ici est de prendre conscience que si le poste de travail de l’enfant n’est pas idéal, il faut s’attendre à observer certains comportements chez les enfants avec une immaturité dans leur développement postural tels que gigoter, perte d’intérêt pour les activités d’écriture et/ou écriture moins lisible sur les longues périodes suite à l’accumulation de fatigue du à une posture moins stable.

🔵  Une façon de compenser cette situation non-optimale serait de permettre aux jeunes de bouger souvent pour relâcher les tensions. Une autre bonne idée est d'inclure à l'horaire des activités de développement postural pour les enfants du préscolaire/maternelle, pour les aider à développer la force et l’endurance de la musculature de leur tronc ( ce qui va leur permettre de demeurer stable plus longtemps, sans avoir besoin de s'appuyer au dossier de la chaise ).

3. On s'appuie au dossier ou pas?

🔵  Si tu as reçu (et lu) mon document sur la posture d’écriture (photo 5) tu auras remarqué que je suggère de ne PAS appuyer le dos au dossier de la chaise mais POURQUOI?

🔵  En fait, avec une chaise parfaitement ergonomique, l’enfant ne bénéficie que d’un support lombaire (voir l’exemple des chaises ergonomiques à paliers et des chaises de « secrétariat » (photos 2 et 3) et pourrait s’appuyer. Par ailleurs, comme ce n’est pas toujours le cas dans les milieux scolaires et les chaises, et que les enfants se trouvent à avoir un mobilier trop grand avec un dossier trop haut qui s’élève au-dessus des omoplates, je leur suggère de ne pas s’appuyer sur ce dossier lorsqu'ils doivent écrire. 

🔵  C’EST QUOI LE PROBLÈME AVEC L’APPUI DU HAUT DU DOS? Débutons par mentionner que nous parlons de la posture d’ÉCRITURE. En situation de réflexion ou d’écoute, l’enfant peut profiter de l’appui dorsal que lui procure sa chaise sans problème.

🔵  Donc durant l’écriture, la région scapulaire (musculature autour des omoplates) (photo 4) gagne à avoir de la liberté de mouvement. Lorsque l’enfant s’appuie, selon la hauteur du dossier, il bloque les légers mouvements de son omoplate qui bouge un peu lorsque le bras s’éloigne un peu du corps pour rejoindre le haut de la feuille. Aussi, si le haut du corps est bloqué et que la feuille est parfaitement centrée devant l’enfant, le croisement de la ligne médiane (qui exige une rotation du tronc et un léger décollement de l’omoplate pour écrire à l’extrémité opposé de la feuille) peut être compromis.

🔵  C’est exactement la raison pourquoi les pianistes ont un banc sans dossier.

🔵  D’autre part, lorsqu’il y a appui du haut du dos, il y a généralement un relâchement de la musculature posturale. Lorsque les muscles du tronc ne sont plus actifs, le dos s’arrondit, l’épaule est moins stabilisée, ce qui a un impact direct sur la mobilisation du crayon au bout de la main.

« SANS STABILITÉ PROXIMALE, C’EST DIFFICILE D’AVOIR DE LA STABILITÉ DISTALE» et …

« SANS STABILITÉ DISTALE, C’EST DIFFICILE D’AVOIR DE LA MOBILITÉ (DE PRÉCISION) DISTALE ».

🔵  Enfin, lorsque l’enfant s’appuie, il est plus sujet à laisser son bassin glisser vers l’avant (et donc ne plus avoir ses hanches à 90 degrés).

🔵  En fait, c’est tout cela qui est derrière la règle des hanches 90 degrés qui est la position du bassin qui va permettre un dos droit ou légèrement incliné vers la surface de travail.

« L’ERGONOMIE…PENSONS-Y! »

« La prévention est toujours plus facile que l’intervention »

 

Pour un peu plus d’ergothérapie dans ta vie, inscris-toi à ma communauté (gratuite). Notamment, obtiens dès ton inscription une affiche aide-mémoire et fiche d’autoévaluation de la posture d’écriture pour l’enfant.

A+

Josiane 💕

-----

P.S. C'est la première fois que tu me lis ou m'entends? Je suis une ergothérapeute canadienne avec 20 + d'expérience en pédiatrie et en enseignement de la perspective et des stratégies de l'ergothérapie à l'échelle internationale.

Simplifier, vulgariser et partager c'est ce que je fais quotidiennement dans les médias sociaux, sur mon blogue et via mon infolettre pour accompagner les professionnels, les enseignants et les parents motivés à intervenir avec précision sur le développement et fonctionnement des enfants... de la perspective de l'ergothérapie.

Prochaine étape : Rejoindre ma communauté gratuite

Le savais-tu? J'envois par courriel chaque 2 semaines une ressource exclusive gratuite aux membres de ma communauté via mon infolettre  (L'info ERGO)? 

Pas inscrit(e) 😮? 

Pas de soucis 😀!  

Inscris-toi ici  et dès ton inscription, tu pourras télécharger mon guide de 12 pages sur  les étapes du développement de la motricité globale et fine de l'enfant entre 0-6 ans. 😀...un incontournable!

“Guide

“Josiane

Formations en ligne et ressources de la perspective de l'ergothérapie pour ergothérapeutes, enseignants, éducateurs, autres intervenants et parents.

  « en savoir plus » 

LA formation dont tu as besoin, AU MOMENT où tu en as besoin! 

Je m'inscris

Si tu souhaites explorer d'autres sujets, effectuer une recherche ou clique le bouton ci-dessous pour accéder au menu de ressources par catégorie de profession.

Suggestions
Close

50% complété

Prochaine étape

Vérifier votre boite courriel et valider votre inscription.