🎄 🎅🏻 Clique ici pour accéder au 🗓️ CALENDRIER de L'AVENT de MOTRICITÉ FINE 👌🏻 + 25 vidéos

Comment le réflexe tonique asymétrique du cou peut-il influencer l'écriture?

D’abord, qu’est-ce qu’un réflexe?

C’est une réaction motrice automatique qui est déclenchée suite à un stimulus sensoriel. Les réflexes primitifs sont les réflexes avec lesquels le bébé nait, et qui vont lui permettre de développer sa motricité volontaire. Les réflexes sont contrôlés par la partie inconsciente du cerveau (le tronc cérébral). Un de ces réflexe est le réflexe tonique asymétrique du cou (RTAC).

 

Qu’est-ce que le réflexe tonique asymétrique du cou RTAC?

Lorsque bébé tourne la tête, ce réflexe déclenche un allongement des membres (bras et jambes) du même côté que le visage. On le dit asymétrique car la réaction motrice est asymétrique. En effet, si le bras du côté de la vision est allongé, le bras du côté opposé va fléchir (ainsi que la jambe qui est de ce côté). Ce réflexe, entre autre, aide bébé à naitre et permet d'établir les bases du contrôle moteur pour la coordination oeil main (regarder et prendre un objet dans la main). 

 

L'intégration d'un réflexe, ça veut dire quoi?

Au fur et à mesure que la motricité volontaire (la capacité d'activer un groupe de muscle de manière isolée, dans un but précis) s’installe, le réflexe perd de son automaticité; on dit qu’il s’intègre. Pour le RTAC, cette intégration se produit vers 6 mois.

Il arrive que ce réflexe (parmi d’autres) ne s’intègre pas (ou s'intègre partiellement), ce qui le porte à interférer avec le contrôle volontaire et d’autres aspects du développement et du fonctionnement de l’enfant, notamment son écriture. Différents impacts sont alors possibles sur la tenue et le contrôle de l’outil, l’orientation /organisation spatiale des lettres (ex. inversement) ainsi que sur la lecture, l’orthographe et la composition. 

 

Voici concrètement ce qui se passe lorsqu'un réflexe ne s'intègre pas. 

Cas 1: Imaginez que le bébé sur la photo ci-dessus est un élève de 8 ans, appelons-le Lohan, qui tourne intentionnellement (contrôle volontaire) la tête vers la droite et allonge le bras vers le pupitre de son copain Henri pour emprunter sa colle. C'est parfait. Lohan a besoin d'un bras allongé. On est dans le sens du réflexe...c'est aidant. Aucun impact dans cette situation, même si le réflexe n'est pas intégré. 

Cas 2 : Par ailleurs, si Lohan sait que lorsqu'il ne regarde pas, Juliette, sa copine de l'autre côté essaie de lui piquer sa gomme à effacer préférée, Lohan reste vigilant et tourne la tête vers Juliette pour la surveiller. 

Vous imaginez la scène...si le RTAC de Lohan n'est pas intégré, tourner la tête vers Juliette déclenche le réflexe qui créer un besoin d'allonger le bras du côté de Juliette et de replier celui du côté d'Henri. Comme Lohan est un enfant intelligent; il sait ce qu'il essaie d'accomplir et va forcer contre la force du réflexe pour garder son bras allongé du côté d'Henri et récupérer la gomme. Il va réussir. Il aura obtenu la gomme et protéger son crayon. MAIS! Pour y arriver, il aura eu besoin de rester très concentré et vigilant et de déployer plus de force pour accomplir le même mouvement (allonger le bras pour prendre la gomme).

Maintenant, voyons ce qui pourrait arriver dans un contexte d'écriture:  

1. Compensations de la posture et ou de la position de la feuille  

Vous reconnaitrez parfois l'enfant dont le RTAC n'est pas intégré par ses compensations de posture ''dans le sens du réflexe''. À quoi ressemble cette posture? Souvent elle prendra une de ces formes : 

❇️ Tourner la tête du côté de la main non dominante (avec inclinaison du côté de la main qui écrit). Cette position lui permet de garder le bras qui écrit plié avec l'aide du réflexe ce qui le dégage de devoir se concentrer pour le garder plié au coude. Mais nous pouvons aussi nous attendre que l'enfant pourrait avoir tendance à cesser de stabiliser sa feuille avec la main non dominante s'il n'y pense pas considérant le RTAC incite ce bras à s'allonger (ci dessous).

❇️ Tourner la tête du côté de la main qui écrit avec compensation de la position de la feuille. Mettre la feuille plus loin à droite ou devant afin de garder son bras allongé plutôt que de plier au coude. De cette façon, l'enfant n'a pas besoin de combattre le réflexe (ci dessous).

❇️ Tête inclinée et rapprochée de la feuille. Puisque la persistance du RTAC nuit à la coordination des informations provenant des champs visuels des deux yeux, l'enfant peut avoir tendance à placer sans tête dans une position favorisant le traitement de l’information visuelle provenant d’un seul champs visuel (photo ci-dessous). 

Ces compensations ont à leur tour des impacts sur le geste d' l’écriture.

❇️  Qui dit modification de posture, peut dire instabilité ou rigidité du corps, de la main et de la prise du crayon pouvant affecter la lisibilité, la fluidité et ou l’endurance de l’écriture.

❇️ Qui dit feuille loin des yeux, peut dire surveillance moins étroite de la lisibilité (formation des lettres, espacements, constance de la dimension, positionnement sur la ligne…) et de l'orthographe.

P.S. D'autres types de postures sont également probables. Dans ce texte nous discutons du RTAC mais rappelons-nous qu'un réflexe non intégré est une manifestation d'une immaturité globale dans le développement sensorimoteur. Tous les réflexes primitifs et posturaux interagissent et s'influencent les uns les autres. Ainsi, un RTAC non intégré ne sera quasi jamais le seul réflexe qui interfère avec la posture. Aussi, le RTAC n'est pas le seul réflexe qui affecte l'écriture, comme nous le verrons plus loin.

 

2. Augmentation consciente de la force dans le bras et la main menant à une préhension du crayon à haute tension avec un appui exagéré sur le crayon (tracés foncés). Le RTAC enseigne au corps la coordination oeil-main pour favoriser les préhensions. Dans ce contexte, le tonus de la main du côté du bras allongé se relâche; la main se prépare à prendre un objet. Maintenant, parlons écriture. Pour contrôler le crayon, on s'entend qu'il faut que celui-ci reste bien dans la main. Imaginons notre copain de 8 ans, Lohan dont le réflexe n'est pas intégré, et dont la position de sa tête déclenche le réflexe qui incite à l'ouverture de la main qui tient le crayon.  

Voici une analogie un peu absurde mais efficace :  Ce serait comme si Juliette, qui adore le crayon de Logan et veut lui piquer, essaie de lui ouvrir sa main pour prendre son crayon pendant que Logan écrit. Que ferait Logan? Il va tenir le crayon plus fort.

Cela aura 4 impacts :

❇️ Cela va lui demander de l'énergie musculaire, peut causer de la douleur, des crampes et pourra mener à de la fatigue précoce et une écriture moins endurante. Logan pourrait aussi avoir tendance à prendre des pauses de relâchement pour relaxer ses muscles ce qui pourrait lui coûter en vitesse.

❇️  Afin d’être plus efficace pour résister Juliette, il pourrait avoir tendance à opter pour une prise du crayon plus forte et plus stable avec plus de doigts.

❇️  Cela va lui demander de la concentration. Il ne peut pas oublier que Juliette est là et qu'il doit lui résister et se centrer sur le contenu de son écriture en même temps; donc son attention sur la tâche sera sujette à diminuer.

❇️  Serrer plus fort sur le crayon pourra aussi se traduire par une pression élevée sur la pointe et une écriture trop foncée qui peut mener à de la malpropreté, selon la dureté de la mine.

3. Négligence de la région gauche de la feuille (enfant droitier) lorsque la feuille est placée bien au centre devant l'enfant (lorsque l'enfant ne compense pas en déviant son corps vers la gauche ou sa feuille vers la droite)...

Conscient de l’importance d’une bonne posture pour l’écriture, nous incitons les enfants à placer leur feuille bien au centre devant eux. Ceci sera aidant pour la majorité des enfants mais pas pour l’enfant qui entretient encore un RTAC actif. Pourquoi? 

❇️  Si la feuille reste au centre, l'enfant sera à l’aise d’écrire sur la portion de la feuille qui est du côté de la main qui écrit mais pas de l’autre côté parce que la persistance du RTAC nuit au croisement de la ligne médiane. 

 S'il se concentre très fort, il peut croiser la ligne médiane mais dès qu'il relâche son attention, ses tracés ne vont plus jusqu'à la marge de gauche. On reconnaitra facilement ce scénario dans lequel l'écriture de l'enfant présente un trajet diagonal.

Note : Chez le gaucher cette tendance sera inversée (il ne finira pas ses lignes) parce qu'il écrit de gauche à droite. 

Et puis?

Après toute cette lecture, la question qui vous vient probablement en tête est : on fait quoi?

Différentes approches existent et certains professionnels sont formés pour aider la corps à gagner de la maturité et du contrôle volontaire en stimulant l'intégration des réflexes). Notez le pluriel...Le RTAC n'est pas le seul réflexe qui affecte l'écriture.

 

Quels sont d'autres réflexes affectant directement ou indirectement l'écriture via la motricité fine, la posture ou la vision?

  • Réflexe d'agrippement
  • Réflexe palmomentonnier (Babkin)
  • Réflexe tonique symétrique du cou
  • Réflexe tonique du labyrinthe
  • Landau
  • ...

 

Comment le professionnel sait-il quand un réflexe n'est pas intégré?

D'abord par la connaissance des manifestions posturales et comportementales le suggérant. Également par des tests cliniques. Au plus simplifié, on demande à l'enfant de subir (passif) ou de faire (actif) la stimulation associée au déclenchement du réflexe primitif et observer la réaction motrice dans les groupes musculaires impliqués.

Par exemple, le RTAC se teste dans différentes positions, debout, couché sur le dos, à 4 pattes.

Stimulus sensoriel : L'enfant ou le professionnel tourne sa tête pour lui.

Réflexe intégré : Rien de se produit

Réflexe non intégré : Réaction motrice dans les bras et/ou les jambes. Cette réaction peut être franche (le bras du côté opposé au côté vers lequel la tête a tourné plie) ou très subtile, telle que une augmentation de tension musculaire. Le professionnel formé pour ce type d'évaluation a les compétences et les outils pour mesurer l'intensité de la réaction.

Un peu de perspective... Dans ce texte, nous avons discuté de l'impact de la rétention du RTAC sur l'écriture mais la persistance de ce réflexe aura des impacts aussi à d'autres niveaux, dont la lecture, les mathématiques, l'orthographe, l'organisation des idées, les mouvements des yeux pour la lecture, l'équilibre, la latéralité, la coordination oeil-main (ex. jeux de ballon)...

Intéressant? Certainement :-) Pour en savoir plus, consulte mes autres textes sur le sujet. Aussi, assure-toi de joindre ma communauté si tu es intéressé.s à des connaissances plus poussées sur les troubles de l'écriture d'un point de vue neurodéveloppemental (les réflexes)...une nouvelle formation est en préparation. 

Comment intégrer le réflexe tonique asymétrique du cou?

Rejoins-moi ici pour des réflexions sur l'intégration des réflexes primitifs et une démonstration d'activité pour le RTAC avec une cornet de crème glacée.

 A+

Josiane 💕

-------

P.S. C'est la première fois que tu me lis ou m'entends? Je suis une ergothérapeute canadienne avec 20 + d'expérience en pédiatrie et en enseignement de la perspective et des stratégies de l'ergothérapie à l'échelle internationale.

Simplifier, vulgariser et partager c'est ce que je fais quotidiennement dans les médias sociaux, sur mon blogue et via mon infolettre pour accompagner les professionnels, les enseignants et les parents motivés à intervenir avec précision sur le développement et fonctionnement des enfants... de la perspective de l'ergothérapie.

 Le savais-tu? J'envois par courriel chaque 2 semaines une ressource exclusive gratuite aux membres de ma communauté via mon infolettre  (L'info ERGO)? 

Pas inscrit(e) 😮? 

Pas de soucis 😀!  

Prochaine étape : Rejoindre ma communauté gratuite !

Dès ton inscription, tu pourras télécharger mon guide de 12 pages sur les étapes du développement de la motricité globale et fine de l'enfant entre 0-6 ans. 😀...un incontournable!

“Guide

“Josiane

Formations en ligne et ressources de la perspective de l'ergothérapie pour ergothérapeutes, enseignants, éducateurs, autres intervenants et parents.

 

LA formation dont tu as besoin, AU MOMENT où tu en as besoin! 

Si tu souhaites accéder à plus de ressources, clique le bouton ci-dessous pour explorer le menu par catégorie de profession.

Suggestions
Close

50% complété

Prochaine étape

Vérifier votre boite courriel et valider votre inscription.