Accueil Médias Boutique en ligne ✅ Liste des formations en ligne NOUVEAU📢 Le coin des ergos Ressources Gratuites Livres À Propos Contact Trousse d'intervention Communauté Privée Gratuite Connexion

Les hypersensibilités sensorielles : invisibles mais réelles

 

Quand j'étais petite, je n'aimais pas qu'on se tienne trop prêt, qu'on me tienne la main, qu'on me donne des calins et encore moins des bisous. Je n'aimais pas les vêtements rugueux, piquants, laineux, serrés, avec une étiquette...finalement tous les vêtements qui ne sont pas amples, en coton ou des pantoufles... La liste est longue et touche aussi les odeurs, les bruits, les stimulations visuelles, les mouvements...

Je n'ai pas su ce qui se passait avec moi avant d'être adulte...j'ai des hypersensibilités sensorielles.  Au quotidien ça veut dire que mon système nerveux ...

  • Porte attention à des sensations banales sans importance ou ne s'y habitue pas. Par exemple la sensation de mon collier sur mon cou reste vive toute la journée.
  • Amplifie des sensations inutilement. Par exemple, les pas d'une personne dans la pièce voisine... je les entends comme un ballon qui rebondit à côté de moi.
  • Ne nuance pas l'intensité de ce qu'il perçoit. Par exemple, je n'entends pas la voix de deux personnes qui se parlent près de moi et soudainement je les perçois comme si elles criaient.
  • Ne combine pas les sensations complexes en une seule sensation de fond.Par exemple ce qui devrait être un "bruit de cafétéria" sont plutôt 100 bruits distincts traités individuellement, mais tous en même temps. Le cerveau ne sait littéralement pas "où donner de la tête"

Ces défis de filtrations épuisent le cerveau et l'amènent souvent en situation de surcharge. Et lorsque la personne qui vit des hypersensibilités sensorielles ne sait pas que ses sens traitent l'information différemment; l'impact est encore plus important. Avant de savoir que mes perceptions étaient différentes de celles des autres, je ne comprenais pas comment les autres pouvaient tolérer tout ça et pas moi.

Ainsi, en savoir plus sur les hypersensibilités sensorielles permettra de mieux les reconnaitre chez les enfants et de les aider à comprendre et à gérer leur monde sensoriel.

Au quotidien, vous reconnaitrez l'enfant qui a des hypersensibilités sensorielles à ses paroles comportements de protection :

  • NON!, Je ne veux pas faire ça! Je ne veux pas aller là!
  • Je ne veux pas ce chandail-là! Je veux celui-là!
  • Ça gratte, ça pique, ça brule!, ça fait mal! Touche-moi pas!
  • C'est trop fort! Arrête le bruit, arrête de crier!
  • Pince son nez, couvre ses yeux et ses oreilles avec ses mains...
  • S'isole, se cache, refuse, s'oppose, s'enfuie, crie, frappe...
  • Ne s'endort pas, ne mange pas...

Ça sonne comme des caprices? Vous avez raison, c'est ce qui fait que les troubles sensoriels sont difficiles à dépister parce qu'il n'y a pas de test médical pour les identifier et aussi parce que leur présentation varie d'un enfant à l'autre .

Elles varie aussi chez un même enfant d'une journée ou même d'un moment à l'autre. Par exemple, il se dit torturé par le bruit de l'aspirateur ce matin, mais la semaine suivante il n'y réagit pas. De plus,  parce que les stimuli irritants pour l'enfant ne sont pas nécessairement intenses de la perspective des autres, par exemple l'enfant est sensible au bruit de ses pantalons d' habit de neige qui frottent ensemble, l'entourage a souvent tendance à ne pas croire l'enfant qui s'en plaint.

Par ailleurs, l'hypersensibilité sensorielle (percevoir trop - réagir trop) n'est qu'une facette d'un trouble sensoriel qui peut aussi se présenter sous forme d'hyposensibilité (ne pas percevoir - ne pas réagir assez) ou même d'une recherche intense de stimulation (toucher à tout, bouger tout le temps, faire des bruits constamment...) chez le même enfant!.

En somme, ce handicap est généralement invisible pour les autres et masqué par des comportements difficiles.

À la lumière de ces informations, si vous avez l’impression que votre enfant (ou vous) vivez avec des hypersensibilités sensorielles ou toute autre forme de différence qui affecte le traitement des informations sensorielles, consultez un ergothérapeute pour mieux comprendre le profil sensoriel de votre enfant et obtenir des stratégies qui pourront en diminuer l'impact sur son (et votre) quotidien.

L'ergothérapeute est le professionnel qui est formé pour identifier et intervenir auprès des troubles du traitement de l'information sensorielle. L'hypersensibilité sensorielle ce n'est pas une maladie, donc elle ne se guérit pas, mais c'est une condition qui se gère.

Je peux percevoir trop, mais apprendre à ne pas réagir trop. C'est une distinction qui transforme le quotidien!

 

D'ici là voici quelques pistes pour accompagner l'enfant avec des hypersensibilités sensorielles :

  • Retenir que l’enfant n’exagère pas lorsqu’il exprime un malaise face à une stimulation sensorielle. Sa perception à lui est amplifiée, et le bruit ou la lumière qui le dérangent sont réellement intolérables pour lui.
  • Il est plus sécurisant et efficace de miser sur l’empathie, l’écoute et la validation de ce que l'enfant témoigne vivre que de s'attarder à la gestion de ses comportements difficiles.
  • Apprendre à reconnaitre et anticiper les stimulations irritantes pour lui pourra permettre d'en éviter plusieurs ou de l'outiller pour mieux les gérer, par exemple avec une échelle de bruit ou des coquilles insonorisantes.
  • Enseigner à l'enfant à exprimer ce qui l'irrite avec des mots spécifiques dissociés des contextes (je n'aime pas l'odeur du cuir plutôt queje n'aime pas oncle Jean(qui a un manteau en cuir); ça ouvre les portes à plus de solutions.

 

Pour plus d'informations sur les troubles de la modulation sensorielle, je t'invite à me retrouver dans le livre :

10 questions sur les hypersensibilités sensorielles (Canada)

10 questions sur les hypersensibilités sensorielles (Europe) 

---

P.S. C'est la première fois que tu lis ou m'entends? Je suis une ergothérapeute canadienne avec 20 + d'expérience en pédiatrie et en enseignement de la perspective et des stratégies de l'ergothérapie francophone à l'échelle mondiale.

Simplifier, vulgariser et partager c'est ce que je fais quotidiennement dans les médias sociaux pour accompagner les intervenants motivés à exceller dans leurs interventions auprès des enfants. 

Prochaine étape : T'inscrire à ma communauté gratuite

Le savais-tu? J'envois par courriel chaque mardi soir une ressource exclusive aux membres de ma communauté via mon infolettre gratuite (L'info ERGO)? 

Pas inscrit(e) 😮? 

Pas de soucis 😀!  

Inscris-toi ici  et dès ton inscription, pour ne pas devoir attendre à mardi prochain, tu recevras mon aide-mémoire sur l'ergonomie, la posture assise, la position de la feuille et la prise du crayon pour l'écriture 😀 euh....WOW!

A+ ⁣

 Josiane 💕

Publications, miniformations et coaching de groupe : Pour un peu d'ergothérapie dans ta boite courriel chaque semaine,  je t'invite à joindre ma communauté privée gratuite (infolettre et groupe privé sur facebook L'ERGOTHÉRAPIE ENTRE AMIES).

  « en savoir plus » 

LA formation dont tu as besoin, AU MOMENT où tu en as besoin!
Formations, publications et outils pour ergothérapeutes, enseignants, éducateurs, autres intervenants et parents.

Faites-vous déja partie de ma communauté privée (gratuit)

Les membres de ma communauté privée reçoivent du matériel, des vidéos exclusifs ainsi que du coaching de groupe. 

Je m'inscris
Close

50% complété

Prochaine étape

Vérifier votre boite courriel et valider votre inscription.